“I want to stay and to be free !” il y a 60 ans au Bourget

C’était il y a tout juste soixante ans aujourd’hui, Rudolf Noureev décida, à l’aéroport du Bourget, de ne pas suivre la troupe du Kirov alors en tournée en France vers Londres. Il demanda l’asile politique et cette défection marqua le début d’une vie nouvelle et fit de lui le plus célèbre danseur de ballet du monde.

Ce saut vers la liberté, le plus médiatisé de la période de la Guerre froide a été porté à l’écran par Ralph Fiennes, fasciné par l’autodétermination de ce tout jeune homme de 23 ans qu’était alors Rudolf Noureev dans son film The White Crow.